17 avril 2015

flèches de la Loire

« Grèves de la Loire dans l’île Batailleuse. – Dès qu'on est couché au niveau de l'eau, champs et maisons cachés au regard, les berges s'ensauvagent, et les heures passent au long d'une espèce d'Orénoque ou de Sénégal, gris ou bleu selon le moment, troué de grèves qui rendent ici plus frappant qu'ailleurs le vers de Baudelaire : Cieux déchirés comme des grèves. Le vent rebrasse à pleines mains la belle fourrure argentée des saules, d'un gris d'olivier, leur imprime la même bousculade écumeuse qu'a la grosse houle sur les... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 13:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 avril 2015

Dans les ruines de la carte, 1er épisode

Ouest-France édition de Cholet, samedi-dimanche 4-5 avril 2015 
07 avril 2015

jusqu'à la fin de l'été à Saint-Florent-le-Vieil

j'ai quitté la France et regagné la Serbie mais l'expo se poursuit sur les rives de la Loire à Saint-Florent-le-Vieil jusqu'à la fin de l'été et mon retour en octobre pour Dans les ruines de la carte 2e épisode : après l'expo le livre !
22 mars 2015

dans les ruines de la carte chez Julien Gracq

Tandis que je quitterai les rives de la Manche (Saint-Valéry-en-Caux) pour retrouver celles du Danube (Novi Sad), mes aquarelles, qui, décidément, préfèrent l'eau et l'écorce, ce contenteront de descendre la Loire, passant de Saint-Etienne (42) où elles sont encore visibles jusqu'au 28 mars à Saint-Florent-le-Vieil (49).  du 2 avril au 28 août 2015, la Maison Julien Gracq présentera sous le titre "Dans les ruines de la cartes" quelques-unes de mes aquarelles au couteau sur papier & écorce de bouleau. Le vernissage... [Lire la suite]
12 février 2015

écorces vives à Saint-Etienne

du 28 février au 28 mars 2015, la galerie Le Réalgar à Saint-Etienne présentera, sous le titre "Ecorces"quelques-unes de mes aquarelles au couteau sur papier & écorce de bouleau. A l'occasion du vernissage, je reviendrai de Serbie pour dédicacer Icecolor, récit illustré par les peintures de Per Kirkeby et édité par le Réalgar. Vous êtes évidemment les bienvenu(e)s ! ps : plus d'informations ici : http://www.zoomdici.fr/sortie-loisirs/Exposition-Ecorces-id89616.html?#   ... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
27 janvier 2015

Le jour où j’ai inventé Israël sans m’en rendre compte

1) Le 9 novembre 1989, le jour de la chute du mur de Berlin, j’ai inventé un pays de l’autre côté du Rhin, qui annexait la quasi-totalité de la plaine de Bade et une bonne partie de la Forêt-Noire, dont les introuvables sources du Danube, le château d’eau de l’Europe. Limitrophe de la France et de la Suisse, ce pays d’outre-Rhin, le royaume de Tiranis, avait la forme d’un petit personnage un peu monstrueux, mélange du cyclope et du moine en soutane, la tête penchée en avant, les mains avancées vers l’est, le bas du corps... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

12 août 2014

l'enlèvement d'Europe : les bouleaux ont des cornes

"Tantôt il joue et bondit sur l'émail des prairies; tantôt il se couche sur un sable doré, qui relève de son corps la blancheur éblouissante. Cependant Europe moins timide, porte sur sa poitrine une main douce et caressante. Elle pare ses cornes de guirlandes de fleurs. Ignorant que c'est un dieu, que c'est un amant qu'elle flatte, elle ose enfin se placer sur son dos. Alors le dieu s'éloignant doucement de la terre, et se rapprochant des bords de la mer, bat d'un pied lent et trompeur la première onde du rivage; et bientôt,... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 août 2014

falaises porte-ville

Bonifacio quand on arrive de la mer au petit matin, ce sont d’abord les falaises et la ville on ne la voit pas, on ne la devine même pas car les falaises sont si hautes, leur blancheur si éblouissante que les paupières se plissent et les sourcils se froncent malgré les lunettes de soleil ; impossible de lever les yeux plus haut que cette paroi zébrée qui nous rature la rétine. Aux striures noires des falaises qui dansent et se balancent dans le vide font écho les striures de la mer ; la morsure du sel et du soleil est si... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 15:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 août 2014

chair de bouleau

hier, à la recherche de ces morceaux d'écorce que j'ai pris la manie de détacher à la main sur les flancs des jeunes bouleaux, j'ai trouvé en forêt de Carnelle un pan entier de bouleau, comme un fragment de tronc que je peux écorcher à ma guise (pour retrouver sous la pellicule blanche la couleur même de la chair) et sur lequel je peux raconter une deuxième fois cette histoire de course-poursuite à travers les hêtraies de Transcarpathie. Extrait de la nouvelle "Au pays des zêtres" à paraître un jour dans le recueil Dernières... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 19:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 août 2014

entre écorce et écume : les totems de Saint-Malo

à Saint-Malo, ce ne sont pas les remparts ni les toits d’ardoise qui retiennent mon attention ; ce n’est pas la minéralité de cette ville déjà nordique (et qui me rappelle un peu Stockholm) Ce sont les pieux de défense qui aimantent mon regard : ces drôles de poteaux dressés par l’homme à la verticale pour briser les vagues et domestiquer la mer : armée de totems qui ressemblent à une cohorte d’esclaves, alignés qu’ils sont, rongés par le sel de mer, mangés par la mousse, grignotés par le lichen ; ils ont pris... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,