25 août 2016

Arpenter le limes de l'Empire au pixel près : remonter le Danube à contre-courant, réécrire l'Europe à rebrousse-poil

C'est une lubie qui me trotte en tête depuis des mois, voire depuis des années. Je l'ai longtemps repoussée, en me trouvant toutes les excuses possibles : ta rotule est bousillée depuis une chute stupide sur le pavé parisien et te fait souffrir après chaque sortie, les rhumatismes à trente-cinq ans te font claudiquer et haïr les godasses et la marche à pied, tu n'as pas le temps, tu ferais mieux de t'enfermer dans ton bureau, de te poser sur ta chaise et d'écrire ton prochain roman, etc... toutes ces petites excuses qu'on... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 19:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

01 octobre 2015

voyage en France

Bonjour à toutes et à tous, je suis arrivé en France avant-hier et je repars demain en tournée : je serai donc : - le vendredi 2/10 au festival international de géographie de Saint-Dié, à 15h à la Médiathèque Jean de la Fontaine (Saint-Roch) - le dimanche 4/10 aux journées Julien Gracq à Saint-Florent-le Vieil, à 11h au grenier à sel de la Maison Julien Gracq, présentation de la Chambre des cartes par Jean-Louis Tissier & Emmanuel Ruben. A 17h je m'entretiendrai avec Jacques Boislève & Arno Bertina à propos du "cercle des... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 mai 2014

retour de Kiev 7

  Et déjà commençait à m’étreindre une angoisse encore inconnue : de retour à Paris, que saurais-je dire ? Comment répondre aux questions que je pressentais ? L’on attendait de moi certainement des jugements tout d’une pièce. Comment expliquer que, tour à tour, en URSS, j’avais eu (moralement) si chaud et si froid ? André Gide     En regagnant la ville basse à la nuit tombée, j’entre dans une superette, achète une bouteille de horilka (de la vodka ukrainienne) tandis qu’un homme passablement... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 mai 2014

retour de Kiev 6

Vendredi 25 avril   …Elle était là encore la Terre, elle était ferme, et pourtant j’entendais ses craquements futurs – et il ne faut pas s’y attarder – il ne faut pas lui faire confiance, Quelque chose aura lieu. Quelque chose, mais Quoi ? Benjamin Fondane, Ulysse, 1933   Passé le début de la soirée à monter et descendre comme un yoyo grisé par les rayons du soleil la rue Saint-André, qui ne désemplit jamais, tandis que les vendeurs de souvenirs replient leurs étals. Je me demande ce que je suis venu faire... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
02 mai 2014

retour de Kiev 2

Là, nous étant libérés des grandes personnes, nous allions établir notre place forte, proclamer une république des jeunes. Là, nous allions promulguer des lois nouvelles, une nouvelle hiérarchie de critères et de valeurs, mener une vie placée sous le signe de la poésie et de l’aventure, des éblouissements et des étonnements continuels. Bruno Schulz, « La République des rêves » in Les boutiques de cannelles, trad. Thérèse Douchy.   Mercredi 23 avril. Ciel bleu pâle, chaleur estivale, soleil éblouissant. On se croirait... [Lire la suite]
01 mai 2014

retour de Kiev 1

  mardi 22 avril. 18h15. Vu depuis le hublot, le Dniepr, large comme une mer, miroite à l’horizon, sous les nuages ; la Desna le rejoint en serpentant ; Kiev s’annonce alors, ville-archipel éclatée entre ses collines et les bras du fleuve. Arrivée à l’aéroport de Kiev Borispil. Étonné par le nombre de Juifs qui attendent dans les files pour passer la douane. Un avion en provenance de Tel-Aviv a dû atterrir en même temps que le mien. Des Loubavitch qui portent de gros chapeaux noirs, des manteaux noirs, des barbes... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 janvier 2014

captifs d'Azemmour

 Nathanaël, que toute émotion sache te devenir une ivresse. Si ce que tu manges ne te grise pas, c'est que tu n'avais pas assez faim. André Gide     Le chemin aura été long jusqu’à la lumière. Entre ses bosquets d’eucalyptus et ses murets de cactus, la halte d’Azemmour est une gare abandonnée en plein no man’s land où les ânes et les moutons à tête noire brouteraient le ballast si l’herbe venait à manquer. Vue de la voie ferrée, Azemmour – prononcez Azmour avec ce z qui zèbre l’un des plus beaux mots de la... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 juillet 2013

L’usage du Nord - à propos de Voyage vers le nord de Karel Čapek

  Quand l’un de nous se met à faire tout de travers, on dit qu’il a « perdu le Nord ». Nous avons tous un Nord dans la tête, qu’il n’est pas bon de laisser perdre. Tantôt il hiberne, tantôt il revient nous souffler son haleine glaciale. […] Cette province bleue de l’imaginaire a toujours engendré les hypothèses les plus folles » Nicolas Bouvier   Qui n’a pas rêvé un jour de retrouver le Nord perdu ? Lire Voyage vers le nord, de Karel Čapek, dans la magnifique traduction de Benoît Meunier, c’est... [Lire la suite]