06 mai 2022

Une rentrée aux frontières orientales et méridionales de l'Europe - 1

Les 17 et 18 août, je reviendrai avec deux livres. Le premier est un roman qui commence en banlieue lyonnaise et se poursuit à Constantine. Les Méditerranéennes est un roman choral, une saga familiale, une fresque historique et une quête initiatique. C'est un livre de rires et de larmes où l'on naît, meurt, baise, se marie, où l'on pleure, s'engueule et rit beaucoup. C'est aussi un hommage aux femmes de ma famille maternelle qui m'ont transmis le goût de la lumière et de la vie. Merci aux éditions Stock pour leur confiance... [Lire la suite]

29 juin 2020

Samuel Vidouble, le retour

Le 19 août 2020 paraîtra Sabre, mon onzième livre et mon cinquième roman même si je n'ai pas encore trouvé la bonne définition du mot "roman". C'est le premier volet d'une saga familiale en forme de Cluedo - le second volet s'intitulera Chandelier. Il y est question d'un objet perdu comme le fut le sceptre d'Ottokar et d'un archipel de la Baltique qu'on aimerait faire exister autant que la Bordurie. Ça se passe au pied du Vercors et aux frontières de l'Europe, dans une France sans F et dans une Europe sans barbelés, à Dieppe où l'on... [Lire la suite]
15 février 2019

En librairie le 6 mars. Lancement le 6 mars à 19h15 à Nantes, à la librairie La Vie devant soi

4e de couverture :   "À l’été 2016, Emmanuel Ruben entreprend avec un ami une traversée de l’Europe à vélo. En quarante-huit jours, ils remonteront le cours du Danube depuis le delta jusqu’aux sources et parcourront 4 000 km, entre Odessa et Strasbourg. Ce livre-fleuve est né de cette odyssée à travers les steppes ukrainiennes, les vestiges de la Roumanie de Ceauşescu, les nuits de bivouac sur les rives bulgares, les défilés serbes des Portes de Fer, les frontières hongroises hérissées de barbelés… En choisissant de... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 12:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 avril 2016

Procès du vingtième siècle

Demain sortira aux éditions Inculte un ouvrage collectif, En procès, dont l'ambition est de raconter une histoire à la fois globale et minuscule du XXe siècle à travers vingt procès - plus ou moins fameux, plus ou moins médiatisés - qui l'ont balisé. En couverture, l'homme qui assassina l'archiduc François-Ferdinand et dont on aime bien nous raconter qu'il déclencha la première guerre mondiale* (et enfanta par conséquent le siècle brute) vous regarde, depuis sa cellule autrichienne, avec son air de gamin buté qui sait qu'il a fait... [Lire la suite]
23 septembre 2014

L’archipel grignoté : tous les tunnels ne mènent pas à Gaza

Il y a longtemps que les îles désertes n’existent plus sur notre globe. Dans quelque oasis du désert que vous alliez, vous trouverez un indigène qui y réside depuis de temps immémoriaux et qui ne souhaite pas y voir s’établir une majorité d’étrangers, ni même un quelconque supplément de population étrangère. Vladimir Zeev Jabotinsky. Jérusalem vous place précisément dans une étrange relation au temps. C’est à ma connaissance la seule ville qui vous donne le sentiment de n’exister que dans la longue durée, ce qui, en langage... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
09 août 2014

rebel without a cause

Qu’est-ce qu’un rebelle ?   On pourrait attendre d’un rebelle qu’il prenne toujours à contre-pied la société dans laquelle il lui est donné de vivre et qu’il paie le prix de son audace par une mise en quarantaine. Mais le rebelle à l’ère de la médiocratie n’aime pas l’ombre et fuit le silence ; chaque semaine qui s’écoule sans qu’on parle de lui l’effraie ; il a peur qu’on l’oublie déjà comme un effet de mode passager, comme une tocade printanière dont se piquaient les Madame Verdurin du moment. Un rebelle... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 mai 2014

sur e-litterature, une très belle méditation signée J-P Vialard (alias Blanc-seing), à propos de "la ligne des glaces"

  voici un très belle méditation, très originale, dont l'enjeu dépasse de beaucoup le propos de mon roman. Mais encore une fois, Jean-Paul Vialard a l'art de creuser au cœur de questions qui me hantent... Je suis très touché par la manière dont il relie mes deux derniers livres ; je n'avais pas pensé - ou pas voulu voir - qu'ils procédaient d'une même quête de sens, comme l'auteur le dit si bien... Lorsqu'on écrit (à plusieurs années d'intervalle) et qu'on publie (dans des temps si rapprochés) des livres si différents,... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 19:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 mai 2014

retour de Kiev 6

Vendredi 25 avril   …Elle était là encore la Terre, elle était ferme, et pourtant j’entendais ses craquements futurs – et il ne faut pas s’y attarder – il ne faut pas lui faire confiance, Quelque chose aura lieu. Quelque chose, mais Quoi ? Benjamin Fondane, Ulysse, 1933   Passé le début de la soirée à monter et descendre comme un yoyo grisé par les rayons du soleil la rue Saint-André, qui ne désemplit jamais, tandis que les vendeurs de souvenirs replient leurs étals. Je me demande ce que je suis venu faire... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
10 mai 2014

retour de Kiev 4

Vendredi 25 avril     Toute la nuit j’ai repensé aux images de la veille. Ce matin je n’ai qu’une seule idée en tête : filer à l’Institut français et me renseigner sur les emblèmes, les slogans, les effigies, les icônes qui tiennent aujourd’hui le haut du pavé, sur Maïdan. Je commence par Bandera. Qui est celui qui a le droit a un portrait plus grand que tous ceux à la gloire des martyrs de la « centurie céleste », plus grand que ceux de Chevtchenko, le barde ukrainien dont les vers sont ici connus de... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 12:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
04 mai 2014

retour de Kiev 3

    Jeudi 24 avril Temps printanier, ciel bleu cobalt, vent tiède. Ce matin je décide de retourner sur Maïdan, où je n’ai pas vu grand’ chose le soir de mon arrivée. Cette fois, je m’y rends en métro. En sortant de la station, mon œil remonte le long de la colonne de l’indépendance qui ne me rappelle pas tant la Bastille que la colonne du Tiergarten, à Berlin. Alors je pense à ce qu’un Wim Wenders pourrait saisir de ce qui se joue ici. Imaginons un observateur candide et mal informé – imaginons un ange ou un génie... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 22:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,