20 septembre 2023

Pour l'Arménie

Le 30 mars dernier, à l'invitation d'Olivier Weber, nous étions quelques écrivains et intellectuels français criant non pas dans le désert mais devant le Sénat, appelant la France et l'Europe à agir pour empêcher une catastrophe humanitaire au Haut Karrabagh. Car il ne faisait aucun doute que l'Azerbaïdjan guetterait la moindre faille dans la guerre que la Russie mène en Ukraine pour attaquer l'Arménie. J'avais alors prononcé le discours suivant : « Nous étions en paix comme nos montagnes Vous êtes venus comme des vents fous. ... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 mai 2022

Une rentrée aux frontières orientales et méridionales de l'Europe - 2

Les 17 et 18 août, je reviendrai avec deux livres. Le second est un recueil de nouvelles inédites (format semi-poche) qui se passe à Kiev et en Crimée, dans les Carpates et dans les steppes du Donbass, sur les rives du Dniepr et du Rhône, boulevard de Sebastopol et à la frontière ukraino-polonaise, c'est à dire partout. Ce sont des nouvelles que j'ai ramenées d'Ukraine entre 2007 et 2017 et qui ont failli paraître en 2020 sans mon consentement. Vous y retrouverez Vlad avant le Danube, un archéologue sur les traces des Khazars, un... [Lire la suite]
28 février 2022

J'ai mal à l'Ukraine

C'est toujours à l’Est que ça me prend. Au niveau des sixième et septième nerfs intercostaux. Et puis la douleur irradie dans tout le côté Est au point de me clouer dans mon lit. Il y en a qui parlent de droite et de gauche, moi j’ai comme les atlas et les planisphères un Est et un Ouest. La droite, c’est l’emplacement de l’Est dans mon corps. Nous, les Européens, nous avons tous la carte du Vieux Continent non seulement tatouée sur notre peau, mais gravée dans nos organes. Notre squelette se souvient. Il porte dans la géographie... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 novembre 2015

Génération JAPD, la guerre ne date pas d'hier...

le voici donc, le texte que j'écrivais dimanche 15 novembre au matin, sous le choc... Il a les défauts de tous les textes écrits dans l'urgence, dans la colère, j'en conviens, mais il tente d'exprimer au mieux la bouillie qu'il y avait dans ma tête au lendemain des attentats. Je crois que ce qui est le plus honnête, de la part d'un écrivain, dans ces moments-là, c'est de de tâcher de retranscrire tous les états par lesquels on passe, les milliers de sentiments contradictoires qui nous traversent... En tout cas, il nous faut... [Lire la suite]
20 avril 2015

Bienvenue au pays de LA frontière !

      De la ville où je vis aujourd’hui, Novi Sad, je n’ai entendu parler qu’une seule fois avant d’y mettre les pieds le 18 février dernier : c’était en avril 1999 et nos avions (ceux de l’OTAN) bombardaient le symbolique Pont de la Liberté (« Most Sloboda »). Je me souviens pourtant l’avoir située, Novi Sad, comme capitale de la province autonome de Voïvodine, sur une carte de l’ex-Yougoslavie que j’avais dessinée pour présenter en classe de quatrième (1993-94) un exposé d’histoire sur le terrible... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
29 décembre 2014

La forme et la couleur de la guerre : les cerfs-volants de Tel-Aviv

  Dans le ciel de la Vieille Ville, un cerf-volant. Et au bout du fil, un enfant Que je ne peux voir À cause du mur.  Yehuda Amichaï, 2000.   Cerfs-volants de tous les pays, unissez-vous ! Romain Gary    J’étais venu en Terre sainte pour écrire un roman et voir planer des cerfs-volants. Revoir les cerfs-volants qui m’avaient tant ému, il y a quatre ans, sur un terrain vague des environs de Bethléem. Écrire l’histoire d’un cerf-volant qui se joue des barrières, défie les murs et relie les gens... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 12:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

30 septembre 2014

Intifada miniature et baptême du gaz au camp d’Aïda

« Sion sera sauvée par la justice et ses habitants convertis le seront par l’équité. Rebelles et pécheurs ensemble seront brisés, ceux qui abandonnent le Seigneur disparaîtront », Isaïe, I, 27-28  Jusque-là, dans mes articles, je me suis permis de juger, cartes à l’appui, mais avec l’arrogance du géographe, en regardant les choses de haut ; cela je tâcherai de m’en passer dans le livre à venir, promis, juré ; ce blog sert à essorer l’éponge quand elle est pleine et qu’elle déborde, ce qui n’est pas faire... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 mai 2014

retour de Kiev 5

Ils ont peur de perdre leur passé. Nous avons peur de perdre notre futur. Serhiy Jadan   Vendredi 25 avril Après-midi derrière l’ordinateur. Ça barde de plus en plus à l’est, du côté de Slaviansk, après l’assaut lancé par l’armée contre les séparatistes, qualifiés de terroristes par le nouveau gouvernement, qui manie déjà à la perfection la novlangue du vingt-et-unième siècle. Ici, les rumeurs vont bon train. On parle de seize étrangers enlevés à l’est. Sur des photos qui montrent les portraits de jeunes hommes disparus... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 12:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
10 mai 2014

retour de Kiev 4

Vendredi 25 avril     Toute la nuit j’ai repensé aux images de la veille. Ce matin je n’ai qu’une seule idée en tête : filer à l’Institut français et me renseigner sur les emblèmes, les slogans, les effigies, les icônes qui tiennent aujourd’hui le haut du pavé, sur Maïdan. Je commence par Bandera. Qui est celui qui a le droit a un portrait plus grand que tous ceux à la gloire des martyrs de la « centurie céleste », plus grand que ceux de Chevtchenko, le barde ukrainien dont les vers sont ici connus de... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 12:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
04 avril 2014

snipers vs drones ou le procès-monde à l'ère de la guerre froide asymétrique

   La mitrailleuse lourde, le mauser, l’arbalète, la sarbacane et la hache étaient tendres dans le fond, parce qu’ils étaient aveugles. Ce n’étaient que des armes. Mais la destruction dont je vous parle, elle, a des yeux. Son arme est totale. Son crime est continuel. Le Clézio, la Guerre L’archaïsme est un des aspects les plus effrayants des événements survenus en Ukraine ces derniers temps. En l’espace de quelques jours, on a vu resurgir des  formes de combats et un niveau de violence qu’on croyait révolus en... [Lire la suite]