29 décembre 2014

La forme et la couleur de la guerre : les cerfs-volants de Tel-Aviv

  Dans le ciel de la Vieille Ville, un cerf-volant. Et au bout du fil, un enfant Que je ne peux voir À cause du mur.  Yehuda Amichaï, 2000.   Cerfs-volants de tous les pays, unissez-vous ! Romain Gary    J’étais venu en Terre sainte pour écrire un roman et voir planer des cerfs-volants. Revoir les cerfs-volants qui m’avaient tant ému, il y a quatre ans, sur un terrain vague des environs de Bethléem. Écrire l’histoire d’un cerf-volant qui se joue des barrières, défie les murs et relie les gens... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 12:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 décembre 2014

Le mirador et la menora : un vendredi à Hébron

  Toute forme de gouvernement encore en sève a de quoi faire horreur : le bon usager de ses plaisirs ne supporte l’État que faisandé. […] La parfaite pourriture noble de la chose politique, la viande d’État à point, c’est pour moi la Venise de Tiepolo et de Goldoni. […]. À l’autre pôle, Jérusalem, comète historique dont l’histoire se réduit à un long sillage enflammé, posée sur sa colline brûlée comme une fusée sur sa rampe de lancement – tant de furie d’éternité dans un si petit corps – serrant maigrement autour d’elle... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,