15 mai 2018

Les cerfs-volants de la colère

Lorsqu’en 2014 j’ai commencé à écrire le roman qui deviendrait Sous les serpents du ciel, c’était pour apaiser la colère et la honte que je ressentais depuis les sanglantes opérations israéliennes contre Gaza. Je connaissais encore très mal cette région et je n’avais pas fait le grand voyage qui donnerait, en octobre 2015, Jérusalem terrestre. J’étais donc convaincu d’écrire une fiction – et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé de situer ce roman sur un archipel imaginaire, à une époque future – 2047 très exactement. Dans sa... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 décembre 2017

Jérusalem sous le ciel exactement

Jérusalem, comète historique dont l’histoire se réduit à un long sillage enflammé, posée sur sa colline brûlée comme une fusée sur sa rampe de lancement – tant de furie d’éternité dans un si petit corps – serrant maigrement autour d’elle son État nain et famélique – ville Pythie, ville épileptique, hoquetant sans trêve de la transe de l’avenir, mordant le pied qui l’écrase, projetant autour d’elle comme les pierres de Deucalion les pierres calcinées de ses remparts – toujours au bord de l’hystérie, entre la pluie de sauterelles et... [Lire la suite]
15 août 2016

De Yalta à Jérusalem en passant par Istanbul, Riga, Kiev et Novi Sad : réécrire l’Europe sur ses frontières

Du 6 au 13 août, j'étais à l'abbaye de Lagrasse, au Banquet du livre et des générations. Le 7, j'y ai prononcé une petite conférence, dont je retranscris ici l'intégralité, pour celles et ceux qui sont intéressé(e)s.   Avant de commencer cette conférence j’aimerais tout d’abord expliciter le titre que j’ai choisi même si, vous verrez, je risque de dévier un peu de la trajectoire déjà assez erratique que j’ai tenté de me fixer. Car ce n’est pas de géopolitique européenne – comme pourrait l’inviter à penser ce titre un peu... [Lire la suite]
04 janvier 2016

petite revue de presse... ils ont parlé de "Jérusalem terrestre"

ils ont parlé de Jérusalem terrestre et je voulais les remercier : - Hugues Robert sur le site de la librairie Charybde «Tout au long de ces cent soixante pages, Emmanuel Ruben est passionnant. Qu’il examine les significations possibles des différences observables entre les différentes cartes de la région qu’il a pu se procurer, qu’il raconte l’expérience inlassablement renouvelée des checkpoints, qu’il additionne les détours incessants et les délais sans nombre que la géographie sécuritaire superpose à la... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 novembre 2015

Que reste-t-il à tous les emmurés de la Terre?

Le 2 novembre, j'ai publié dans le Huffington Post une tribune. Comme le texte a aujourd'hui disparu dans les archives, remplacé dans la colonne de gauche par tout un tas d'autres blogs dont les dernières élucubrations de l'intellectuelle consensuelle CF, je le reproduis ici :   Les événements récents survenus en Europe et en Israël, cet avant-poste oriental de l'Occident, nous ont prouvé ceci: un mur ne peut rien contre la colère, un mur est la pire des frontières. Le XXIe siècle est un nouveau moyen-âge: on érige entre nous... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 18:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
22 septembre 2015

Jérusalem chez Charybde

Ami(e)s parisien(ne)s, le mercredi 7 octobre à partir de 19h30, je serai à Paris, à la librairie Charybde, où je présenterai mes deux nouveaux livres, Jérusalem terrestre et Dans les ruines de la carte. En avant-première, vous pouvez d'ores et déjà lire ce que dit Hugues Robert à propos de Jérusalem terrestre : https://charybde2.wordpress.com/2015/09/21/note-de-lecture-jerusalem-terrestre-emmanuel-ruben/ extrait : "Tout au long de ces cent soixante pages, Emmanuel Ruben est passionnant. Qu’il examine les... [Lire la suite]

15 septembre 2015

le retour du baron ou la cinquième vie de Romain Gary (version de l'Huma)

Mardi dernier, L'Humanité - le journal fondé par Jean Jaurès - publiait, sous le haut patronage d'Alain Nicolas, ma nouvelle inédite intitulée "Le retour du baron ou la cinquième vie de Romain Gary" dans sa très belle série de l'été, "lire le pays, les gens". C'était pour moi un très grand honneur, d'être considéré parmi un des 55 "grands noms de la littérature francophone". Je voulais au départ publier un texte tiré de mes aventures ukrainiennes - évoquer par exemple l'immense portrait de Bandera qui m'avait donné froid dans... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 septembre 2015

Et si à la rentrée vous ne lisiez pas que des romans ?

  Il paraît que les Français publient trop de livres. Il paraît qu'il n'y aurait plus assez de lecteurs pour les lire et que nous vivrons bientôt dans une sorte de dystopie où il y aurait davantage d'auteurs que de lecteurs, au point qu'il faudrait se demander s'il ne vaudrait pas mieux inverser les rôles : les lecteurs écriraient dans leur tête des livres imaginaires, les écrivains la boucleraient et liraient (car il y en aura toujours pour vous affirmer qu'ils ne lisent pas, qu'ils n'en ont pas le temps, qu'ils le passent à... [Lire la suite]
01 juillet 2015

Jérusalem, dernière marge : l'impression de trouver (enfin ?!) une famille

Après dix années éditoriales bien remplies, les éditions Inculte renaissent sous une nouvelle forme à la rentrée 2015. Ce collectif d’écrivains, traducteurs, philosophes et éditeurs a animé la revue Inculte de 2004 à 2009, avant de se lancer dans l’édition de grands formats inédits (roman français et étranger, essai, monographie, document).  C'est un ancien libraire, Jérôme Dayre, (Atout Livre), co-fondateur du réseau Librest, qui a manifesté (je cite ici le site... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 avril 2015

le Palestinien errant 2 : toutes les pierres de la vieille ville

Jérusalem vous place précisément dans une étrange relation au temps. C’est à ma connaissance la seule ville qui vous donne le sentiment de n’exister que dans la longue durée, ce qui, en langage palestinien, se traduit par la longue patience. Elias Sanbar   Enfant, K passait tous les étés à Damas mais il est né à Jérusalem ; Jérusalem est sa ville. L’autre jour, nous avons visité la vieille ville à la sortie des bars. « Tu vas voir mon frère, Jérusalem est une vieille sorcière et si tu veux la comprendre, c’est à... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 18:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,