17 mai 2014

retour de Kiev 6

Vendredi 25 avril   …Elle était là encore la Terre, elle était ferme, et pourtant j’entendais ses craquements futurs – et il ne faut pas s’y attarder – il ne faut pas lui faire confiance, Quelque chose aura lieu. Quelque chose, mais Quoi ? Benjamin Fondane, Ulysse, 1933   Passé le début de la soirée à monter et descendre comme un yoyo grisé par les rayons du soleil la rue Saint-André, qui ne désemplit jamais, tandis que les vendeurs de souvenirs replient leurs étals. Je me demande ce que je suis venu faire... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 mai 2014

retour de Kiev 5

Ils ont peur de perdre leur passé. Nous avons peur de perdre notre futur. Serhiy Jadan   Vendredi 25 avril Après-midi derrière l’ordinateur. Ça barde de plus en plus à l’est, du côté de Slaviansk, après l’assaut lancé par l’armée contre les séparatistes, qualifiés de terroristes par le nouveau gouvernement, qui manie déjà à la perfection la novlangue du vingt-et-unième siècle. Ici, les rumeurs vont bon train. On parle de seize étrangers enlevés à l’est. Sur des photos qui montrent les portraits de jeunes hommes disparus... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 12:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
10 mai 2014

retour de Kiev 4

  Avec l'Ukraine, ce sera extraordinairement douloureux. [...] Nous sommes obligés de remettre la décision entre leurs mains : fédéralistes, sécessionnistes, à chacun d'essayer de convaincre l'autre. [...] Qu'ils vivent leur vie, qu'ils fassent l'expérience. ils ressentiront vite que tous les problèmes ne sont pas résolus par la sécession. Soljénitsyne, L'archipel du Goulag, t. 3, 1976.   Vendredi 25 avril     Toute la nuit j’ai repensé aux images de la veille. Ce matin je n’ai qu’une seule idée en... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 12:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
02 mai 2014

retour de Kiev 2

Là, nous étant libérés des grandes personnes, nous allions établir notre place forte, proclamer une république des jeunes. Là, nous allions promulguer des lois nouvelles, une nouvelle hiérarchie de critères et de valeurs, mener une vie placée sous le signe de la poésie et de l’aventure, des éblouissements et des étonnements continuels. Bruno Schulz, « La République des rêves » in Les boutiques de cannelles, trad. Thérèse Douchy.   Mercredi 23 avril. Ciel bleu pâle, chaleur estivale, soleil éblouissant. On se croirait... [Lire la suite]
01 mai 2014

retour de Kiev 1

  mardi 22 avril. 18h15. Vu depuis le hublot, le Dniepr, large comme une mer, miroite à l’horizon, sous les nuages ; la Desna le rejoint en serpentant ; Kiev s’annonce alors, ville-archipel éclatée entre ses collines et les bras du fleuve. Arrivée à l’aéroport de Kiev Borispil. Étonné par le nombre de Juifs qui attendent dans les files pour passer la douane. Un avion en provenance de Tel-Aviv a dû atterrir en même temps que le mien. Des Loubavitch qui portent de gros chapeaux noirs, des manteaux noirs, des barbes... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 mai 2014

sur Zone critique, Pierre Poligone livre une belle lecture personnelle et inspirée de la ligne des glaces

Itinéraire de l'errance "La ligne des glaces, le dernier roman d’Emmanuel Ruben, est un récit de voyage imaginaire où les frontières ne sont pas dans la nature mais dans la tête. Ici, un archipel chimérique est créé, une terre qui n’est pas sans rappeler la nôtre et qui interroge les problèmes identitaires. Un livre sur le pouvoir de perdition des rêves où nous sommes entraînés dans les fantasmagories d’un narrateur qui nous offre la beauté de l’errance." la suite ici... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 mars 2014

la ligne des glaces

   à paraître le 2 avril 2014 aux éditions Rivages 4e de couv : Un jeune diplomate en herbe, Samuel Vidouble, est envoyé dans un mystérieux pays de la Baltique orientale, dont il ignore tout. Dès son arrivée à l’ambassade de France, on lui confie la tâche de le cartographier en vue de proposer une délimitation de ses frontières maritimes. Au fil des voyages, des trouvailles, des rencontres et des déconvenues – guidé par Lothar Kalters, un ami linguiste, et par Néva,... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 février 2014

réécrire l'Europe

  Les beaux livres sont écrits dans une sorte de langue étrangère. Sous chaque mot chacun de nous met son sens ou du moins son image qui est souvent un contresens. Mais dans les beaux livres tous les contresens qu’on fait sont beaux. Marcel Proust   Un jour ma nièce de cinq ans s’est assise à mon bureau, et s’est mise à tapoter sur mon clavier au hasard. Des mots bizarres s’affichaient sur l’écran, sans queue ni tête. Comme je lui demandais ce qu’elle écrivait, elle m’a répondu : « c’est une langue... [Lire la suite]
21 février 2014

mon ukraine

    Nous allons étonner les gouvernements européens en leur apprenant une chose, c'est que les crimes sont des crimes, c'est qu'il n'est pas plus permis à un gouvernement qu'à un individu d'être assassin, c'est que l'Europe est solidaire, c'est que tout ce qui fait en Europe est fait par l'Europe, c'est que s'il existe un gouvernement bête fauve, il doit être traité en bête fauve... Victor Hugo Être européen ne consiste pas à nous fondre dans l’Europe, mais au contraire à devenir un de ses éléments, une partie... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 12:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 janvier 2014

mâchoire de l'Europe

Finalement, la marche - ou la marge frontalière - est l'endroit où la totalité d'une personne humaine, en accord et en contradiction avec elle-même s'exprime le plus amplement. Jean Genet     Vu du ciel, le détroit terminus de l’Europe est une mâchoire – le rocher de Gibraltar un croc qui s’enfonce dans la pulpe indigo de la mer ; lui fait face, autre croc, autre rocher, Ceuta l’espagnole que nous avons gardée pour mieux verrouiller nos rêves de glace et serrer les dents sur nos remords pas un nuage dans le ciel,... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,