03 août 2014

écorcher les falaises

encre noire au couteau, craie blanche et stylo noir sur écorce de bouleau et papier kraft
Posté par emmanuelruben à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 juillet 2014

pourquoi l'écorce de bouleau ?

 Ce qu’il y a de plus profond, en l’homme, c’est la peau Paul Valéry   de retour de l'expo "Tatoueurs, tatoués", au musée du quai Branly, je me pose cette question : pourquoi ce besoin, pour tous les peuples et à toutes les époques, de se tatouer ? Pourquoi ce grand retour du tatouage parmi nous ? N'est-ce pas justement parce que la peau nous échappe de plus en plus, dans notre monde dématérialisé, que nous éprouvons ce besoin de la fixer, de l'entailler, de la scarifier et de faire une œuvre d'art de cette mue d'une... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
25 juillet 2014

confluence imaginaire

faire confluer le Rhône et le Dniepr via la Desna (cet affluent que Dovjenko, le cinéaste et romancier soviétique, fit chanter sur sa pellicule), tel était le projet d'une nouvelle, le Roi des Lônes. aujourd'hui, je reprends ce projet sous une forme (carto)graphique inédite afin de prolonger une pratique de l’écriture par une pratique du dessin ; et je partage l'ensemble ici grâce au blog, grâce à Internet qui mériterait alors son surnom de toile (d’araignée) et accomplirait un vœu de "connexion infinie/illimitée"... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 juillet 2014

attaquer les falaises

Aujourd'hui, de retour d'une petite virée au Havre, je reviens avec ces falaises en tête, ces falaises de Mers-les-Bains, qui nous abritaient des pluies au dernier jour de l'an, et je tente de les tracer sur écorce de bouleau et de les attaquer au couteau... l'occasion de proposer ici un extrait d'Icecolor, livre à paraître fin octobre aux éditions du Réalgar :   Le premier jour, j'ai attaqué la falaise à la mine de plomb. J'ai frotté frénétiquement la mine contre le papier, à faire chantonner le grain, chantonner, oui, car... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 avril 2014

terrassée - léda & le cygne 6, dernier volet d'une expo à voir bientôt chez Barak

  aquarelle, encre de chine, couteau sur papier & écorce de bouleau, d'après Swan de Luc Petton                      
Posté par emmanuelruben à 12:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 janvier 2014

les racines ont des crocs - Léda & le cygne 4

aquarelle, encre de chine, couteau sur papier & écorce de bouleau, d'après Swan de Luc Petton, création pour 6 danseuses et 6 cygnes  
Posté par emmanuelruben à 19:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 août 2013

léda & les cygnes

aquarelle, encre de chine, couteau sur papier & écorce de bouleau, d'après Swan de Luc Petton, création pour 6 danseuses et 6 cygnes Le Guetteur - Luc Petton & Cie _ SWAN
Posté par emmanuelruben à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 juin 2013

Léda & le cygne 3. Souvenir des Pays baltes

encre de chine & aquarelle au couteau sur papier & écorce de bouleau souvenir de Suède et des Pays baltes "...Or, là précisément où elle adhère au tronc [...] les latins ont inventé un second mot qui donne l'autre face, exactement, du premier : c'est le mot liber, qui désigne la partie d'écorce qui sert plus facilement que le cortex lui-même de matériau pour l'écriture...", Georges Didi-Huberman, Écorces, Minuit, 2011, p. 71.    
Posté par emmanuelruben à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 juin 2013

léda & le cygne 2

encre de chine & aquarelle au couteau sur papier & écorce de bouleau souvenir des rives du Rhône "Le latin classique a produit une distinction précieuse : il n'y a pas une mais deux écorces. Il y a d'abord l'épiderme ou cortex [...] L'origine indo-européenne de ce mot - que l'on retrouve dans les vocables sanscrits krtih et krttih - dénote à la fois la peau et le couteau qui la blesse ou la prélève." Georges Didi-Huberman, Écorces, Minuit, 2011, p. 70-71.  
Posté par emmanuelruben à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 juin 2013

Léda & le cygne 1. Souvenir des Carpates

souvenir des Carpates ukrainiennes ; hommage à Paradjanov encre de chine & aquarelle au couteau sur papier & écorce de bouleau "L'écorce n'est pas moins vraie que le tronc. C'est même par l'écorce que l'arbre, si j'ose dire, s'exprime. En tout cas se présente à nous. Apparaît d'apparition et pas seulement d'apparence. L'écorce est irrégulière, discontinue, accidentée. Ici elle tient à l'arbre, là elle se défait et tombe entre nos mains. Elle est l'impureté qui vient des choses mêmes." Georges Didi-Huberman, Écorces, Minuit,... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 22:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,