18 juillet 2016

Géo-Graphies : territoires terrestres et littéraires

  Au mois de mai 2016, j'ai répondu, à l'invitation de Cristina Campodonico et de Marie-Hélène Fraïssé, à une sollicitation de la Société des gens de lettres. Il s'agissait de faire part de mon expérience d'écrivain-géographe et de répondre à une foule de question toutes aussi épineuses que les autres. Du genre : comment passe-t-on de la rigueur scientifique aux méandres de l’imaginaire ? Quelles interactions, quels mécanisme de la pensée permettent la licence de la création romanesque ? Comment l’espace géographique... [Lire la suite]
Posté par emmanuelruben à 17:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 juillet 2016

Le roman rêvé, c’est un château échevelé qui remue encore

En février 2016, j'ai reçu au château de Chambord, où j'avais la chance de résider, la visite de Pierre Poligone, qui souhaitait réaliser un entretien pour Zone critique. Nous avons passée une journée d'hiver bien agréable, à discuter littérature pendant des heures et des heures, au point de ne pas voir le temps passer. Je retranscris ici l'intégralité de cet entretien :   Le roman rêvé, c’est un château échevelé qui remue encore   Zone Critique : Comment as-tu commencé à écrire ? Y a-t-il eu un événement... [Lire la suite]
04 juillet 2016

Même les poètes sont mortels

  « Qu’ai-je à léguer ? Ce que j’ai désiré, La pierre chaude d’un seuil sous le pied nu, L’été debout, en ses ondées soudaines, Le dieu en nous que nous n’aurons pas eu. » Yves Bonnefoy, Ensemble encore, 2016   Tous les hommes ont deux grands-pères, le maternel et le paternel. Tous les écrivains s’inventent des pères ou des mères spirituels, parfois même des frères, des sœurs, des oncles ou des tantes – toute une famille et une généalogie complexe, tantôt revendiquée, tantôt inavouable, qu’il faudrait... [Lire la suite]