Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
l'araignée givrée
23 avril 2015

falaise sur fond noir

Etretat coup

"Pourquoi, dit quelqu'un, ne pas peindre plutôt sur fond noir ? Ou même simplement sur des feuilles de papier noir ?
Dès que je commence, dès que se trouvent mises sur la feuille de papier noir quelques couleurs, elle cesse d'être feuille, et devient nuit. Les couleurs posées presque au hasard sont devenues des apparitions... qui sortent de la nuit.
Arrivé au noir. Le noir ramène au fondement, à l'origine. [...]
Dans le noir ce qu'il importe de connaître, et c'est dans la nuit que l'humanité s'est formée en son premier âge, et où elle a vécu son moyen âge."
Henri Michaux, Émergences-Résurgences, 1972.
Falaise. Mine de plombe & craie blanche sur papier noir. Avril 2015. 75x110 cm.
Un jour, pendant la marée du siècle, sur la plage de Saint-Valéry-en-Caux,
on donne une poignée de bigorneaux tous noirauds
à un couple de pêcheurs à pied et on ramasse 
un beau galet qu'on taille comme un biface.
Le lendemain, sur la route de Saint-Étienne, à Rive-de-Gier,
où les mineurs trimaient dur autrefois,
on s'arrête dans un Cultura
et on achète une immense feuille de papier noir, couleur du pays minier.
Le surlendemain, parce qu'on a parlé des falaises d'Etretat et des mineurs au dîner, parce qu'on a bu pas mal aussi et qu'on ne va pas aller se coucher tout triste quand ça revient de partout dans les veines,
l'énergie vitale,
oui, ça nous prend comme ça, la joie de redevenir homme des cavernes
et de cogner la nuit, à coups de craie blanche sur le beau parquet de la Maison Julien Gracq,
en espérant ne pas réveiller celle qui dort de l'autre côté du mur
et qui prendra la photo le jour du départ : merci Fabienne !
  
Commentaires
l'araignée givrée
Archives
Visiteurs
Depuis la création 140 078